Principes

Le but de l’opération est de réduire le volume et la surface des petites lèvres quand celles-ci sont hypertrophiques. Il existe une hypertrophie des petites lèvres quand celles-ci débordent des grandes lèvres de façon plus ou moins importante. Cette hypertrophie est à l’origine d’une gêne esthétique, sexuelle et fonctionnelle.

Les tumeurs différentes sont :

    Tumeurs bégnines :

  • tumeurs mélaniques : ce sont les naevi (ou « grains de beauté »), les lentigo
  • tumeurs épidermiques : verrues séborrhéique, kératoses, verrues, condylomes, molluscumcontagiosum.
  • tumeurs épidermiques : verrues séborrhéique, kératoses, verrues, condylomes, molluscum contagiosum.
  • tumeurs annexielles : kystes, kératoacanthome, pilomatricome
  • tumeurs du tissu conjonctif : fibromes, histiocytofibromes, molluscum pendulum, lipomes, neurofibromes, xanthélasma.
    Tumeurs malignes (elles doivent être retirée en totalité avec une «marge de sécurité » en latérale et en profondeur afin d’éviter une récidive).

  • épithéliomas : épithéliomas baso-cellulaires, épithéliomas spino-cellulaires
    mélanomes
  • sarcomes

L’exérèse chirurgicale doit enlever la totalité de la tumeur avec une marge de peau saine. La lésion est toujours envoyée pour un examen anatomo-pathologique, c’est-à-dire un examen au microscope par un médecin spécialisé. Cet examen a pour but de déterminer la nature de la tumeur, et de préciser les marges. Il est parfois nécessaire de réaliser une nouvelle intervention selon le résultat de cet examen.

Technique chirurgicale

  • – Anesthésie : anesthésie locale, régionale ou générale selon l’importance de la tumeur. Le plus souvent, il s’agit d’une anesthésie locale accompagnée d’une diazanalgésie.
  • Hospitalisation : Le plus souvent l’intervention est réalisée en « ambulatoire », c’est à dire que la sortie s’effectue le même jour quelques heures après l’intervention.

Suites

L’intervention est rarement douloureuse. Un traitement antalgique, adapté à l’intensité des douleurs, sera prescrit pendant quelques jours.
Pansement : pansement léger mis en place sur les cicatrices.
Fils de suture : le plus souvent non résorbables sur la face et résorbables ailleurs.
Interruption d’activité : 1 jours.
Précautions: Eviter l’exposition solaire ou mettre une crème écran total.

Résultats

Un délai de plusieurs mois (parfois jusqu’à un à deux ans) est nécessaire pour apprécier l’aspect définitif de la cicatrice.

Documents à télécharger